Nous contacter
Site web du Restaurant Moa
Site web Coerver-coaching
Skip Navigation Links
Skip Navigation Links.
Expand LE CLUBLE CLUB
Expand EQUIPES PREMIÈRESEQUIPES PREMIÈRES
Expand EQUIPE DAMESEQUIPE DAMES
Expand ECOLE des JEUNESECOLE des JEUNES
ALBUM PHOTOS
NEWS
§ PRESSE
§ PRESSE
§ PRESSE
§ MATCHS du WE
§ PRESSE
§ REDACTIONNEL
§ NOUVEAUX EQUIPEMENTS
§ LIFTING
§ PHOTOS
§ NOUVELLE HERSE
§ PHOTOS du STAGE
§ PHOTOS GP F1
REVUE PRESSE du Samedi 06/10/2018
Samedi 06/10/2018 - P2C

Déjà le 7e derby entre Joly et Deniz

Malmedy et Waimes s’affrontent encore une fois

Malmedy et Waimes s’affrontent une nouvelle fois ce week-end. Ce derby, c’est la 7e fois qu’il a lieu pour Ben Joly et Selahattin Deniz, les deux coachs ! Que faut-il pour le gagner ? C’est la question qu’on leur a posée.

Le derby de la Warche est de retour ce dimanche en Provinciale 2C. Un derby attendu aussi bien à Waimes, qu’à Malmedy. Petite particularité, les équipes, et surtout les coachs, se connaissent fort bien puisque Selahattin Denis et Ben Joly sont en place depuis trois ans maintenant. Ce qui signifie qu’il s’agira du septième derby entre les deux équipes ce dimanche. Mais que faut-il faire pour le gagner, justement ce fameux match ?

Pour Ben Joly, le coach-entraineur de Waimes, il estime qu’il faudra que ses joueurs soient à 100 % dans le match. « C’est clair, on ne part pas favori. On sait que ce n’est pas face à ce genre d’équipe qu’on est censé prendre des points. N’empêche, on est dans une bonne spirale pour le moment et on ne sait jamais. On jouera sans pression, ce qui peut aider, » assure-t-il. Pour lui toujours, il faudra se méfier de la force offensive de Malmedy. « Ils sont très forts devant le but. La défense devra être solide, c’est là-dessus qu’il faudra compter. Garder le zéro et essayer de faire quelque chose sur une contre-attaque par exemple, » note le tacticien waimerais.

La défense, c’est bien ce qui fait peur à Selahattin Deniz, le coach de Malmedy. « On sait que c’est leur grosse force à Waimes. Ils ont un très bon bloc défensif, assez dur à bouger. Mais si on veut gagner, on n’aura pas le choix, on devra réussir à le passer. Après, ce n’est pas impossible non plus, on a déjà marqué contre eux par le passé, mais il ne faut pas s’attendre à un score fleuve, » annonce-t-il. D’autant plus que son potentiel offensif se retrouve déforcé. Loris Meys, celui qu’il estimait comme le meilleur joueur de son effectif actuellement, est blessé jusqu’à la fin de saison et Kévin Nicolay, ne pourra venir au match à cause d’une fête d’anniversaire. Voilà qui pourrait faire les affaires de Waimes.

Au fil des années, les deux coachs ont également appris à se connaître. Ils l’avouent tous deux, avant de se croiser ici en 2C, ils ne se connaissaient pas vraiment. « J’ai appris à le connaître au fil des derbys. Même s’il joue souvent lorsque les équipes se rencontrent, c’est quelqu’un de vraiment sympa, qui fait du bon travail, » avance Selahattin Deniz. Ben Joly salue également les performances du coach de Malmedy. « Il tente de mettre du beau jeu en place, c’est ce que j’aime chez lui et puis, il suffit de voir les résultats qu’il fait avec son équipe pour se rendre compte que c’est un bon coach, » admet-il.

Un beau jeu qui permet pour le moment à Selahattin Deniz de mener 3 victoires à 1 face à Ben Joly dans les confrontations directes, les deux autres rencontres s’étant terminées par un nul. Avantage Malmedy donc pour le moment !
Loïc MANGUETTE

Tous les articles
RFC Malmundaria | Avenue du Pont de Warche, 1B 4960-MALMEDY | schumacherjeanmarie@skynet.be | 0477/277 840 |